Tom décroche son VISA auprès de l'ambassade américaine et s'envolera donc aux USA dans 2 jours !

Le projet de partir aux USA en tant que sportif et rejoindre une université américaine n'est pas très simple ... Mais en cette année de pandémie le process s'est encore un peu plus complexifié et c'est une véritable course contre la montre à laquelle Tom a dû faire face pour finaliser son départ !


En effet l'ultime épreuve de ce long process consiste à obtenir son visa américain "F1" (visa étudiant), le fameux sésame, qui nécessite de se déplacer à l'embrassade à Paris, afin de passer un entretien. C'est l'unique façon de décrocher son visa !


Voici le récit de Tom qui nous relate ces 2 jours à Paris

" Mon RDV à l'ambassade ayant été fixé à 9h du matin, je décide de partir la veille depuis la gare de Nîmes, avec mes parents (qui en ont profité pour faire une courte visite de la capitale). Nous avons la chance d’avoir de la famille qui peut nous héberger. Nous avons décidé de tout faire à pied et en avons profité pour voir un certain nombre de monuments sur le chemin.



Nous arrivons à l’ambassade américaine. Là, il y a plusieurs étapes : nous passons un premier contrôle sécurité classique puis il faut présenter son passeport, son "i20" (formulaire de l'université certifiant que l'étudiant a été admis et qu'il est attendu sur le campus pour la rentrée de mi-août 2020), le reçu de paiement des frais Sevis et une photo format 5*5. L’officier nous rend le tout enroulé d’un élastique. Nous passons ensuite un autre point de contrôle où un officier nous demande de vider nos sacs et met les appareils électroniques et autres objets dans une pochette en plastique (attention à ne pas emmener d’ordinateur car l’entrée à l’ambassade vous sera refusée). Il nous remet un badge pour récupérer nos affaires plus tard.


Nous entrons alors dans l’ambassade, il y a des photos des présidents et nous arrivons dans une grande salle type « sécurité sociale » avec des comptoirs et des écrans, il n’y a pas de ticket à prendre, un officier nous dirige vers un premier comptoir. Une employée me demande les documents enroulés, puis elle prend les empreintes de tous mes doigts. Nous sommes dirigés ensuite vers un second comptoir où l’employé me demande en anglais mon passeport et mon "i20" et la raison de ma venue aux États Unis. Les échanges en anglais se passent très bien. Le seul point de difficulté est le fameux "i20", l’université me l’a envoyé par mail du fait de la situation Covid et l’officier m’informe qu’il me faudra un original sur place sinon je vais avoir des problèmes à la frontière aux US... Il va contacter mon université pour les informer. Et puis il m’annonce d'un coup "Visa approved" !


Me voilà soulagé, je viens de passer une étape importante. L'officier m’informe que je recevrai mon visa par La Poste dans une ou deux semaines et que je fais parti du "programme Trump d’exemption" et qu’à mon arrivée aux US je devrai faire une quatorzaine sur le campus de l’université...


Mon billet d’avion était réservé pour le 14 août et je repars de Paris avec l'espoir que La Poste livre à temps mon passeport ... Après plus d'une semaine, et à J-3 de la date de mon vol, le postier me le livre enfin ! Un moment incroyable, tellement banal habituellement (un postier qui vient livrer une lettre ...), et qui devient pour le coup une véritable délivrance ! Ca y est, tout est aligné, j'y suis arrivé, je vais pourvoir faire mes valises et me préparer à partir ! "


Dans son prochain post, Tom vous relatera son voyage et ses premières impressions sur place ... C'est son coach de tennis américain, Carlos Pinel d'Ave Maria University en Floride qui vient le chercher à l'aéroport de Miami ! A suivre donc ...

289 vues